Cheval pied nus : le point en 2020.

Salut la compagnie.  Après 2 ans sans écrire, ni vu ni connu, me voila de retour après quelques mises à jour sur ce petit blog d’humeur équestre. Et que vois-je ? 2016, les 10 commandements du cheval pied nus, me semblent si loin et à la foi encore si actuels que je me suis dit qu’un petit point de mise à jour ne serait pas de trop. Rideau. 

La perception du cheval pied nu en 2020

Des chevaux heureux pieds nus en 2020, c'est possible !

C’est cliché mais honnêtement je pense que c’est maintenant un acquis. La sphère équestre accepte de plus en plus de considérer qu’un cheval sans fer n’est pas forcément un cheval à la retraite, ni maltraité, ni de promenade, ou je ne sais quelle autre sous-condition. Amen. Si tu trouves ça cool tape 1. Si tu penses que c’est pas trop tôt tape 2. Si tu as un avis différent met le en commentaire, je ne représente pas la France entière. (Les rimes plates sont toujours gratuites sur HdP).

Preuve que les mentalités évoluent vers la dédiabolisation voir, oserais-je dire, l’acceptation de la pratique de l’équitation pied nu (Diantre ! Qui doit-on fouetter pour avoir chatié la volonté divine du lobby d’EuroFer ?), je trouve que le ferrage automatique se calme un peu, que les propriétaires deviennent plus savants et que les défferrages se multiplient. C’est pas du tout une preuve, de facto, ce n’est que mon avis, alors puisque l’envie me démange, le voici ma foi. 

La ferrure, c'est comme les antibiotiques, c'est plus automatique.

L'acceptation de la non obligation de ferrer les chevaux

Wah. Je suis devenue organisée en 2 ans, vous avez le droit aux sous titres et à la pensée vaguement structurée, on arrête pas le progrès. 
Bref, en 2016 j’avais encore l’impression de jouer à cache cache avec la pratique du pied nu, je choisissais consciencieusement les personnes avec lesquelles j’abordais le sujet pour éviter les impasses, les gros préjugés longs à démolir et le risque d’être jugée comme une personne faisant souffrir ses chevaux sans avoir assez de certitudes pour avoir une répartie correcte. Je ne suis pas prophète, quand les gens ne sont pas prêt à entendre une vérité j’attends que la vie les amène à chercher les réponses eux même et oh magie, un jour on a essayé toutes les ferrures possibles et imaginables pour un cheval et on a plus rien à perdre… on teste alors de laisser le pôôôvre cheval pied nus. Et c’est là, qu’on prouve que mieux que rien à perdre, on a tout à y gagner. #Punchline. Votez pour moi, c »est bientôt les municipales.

Tout ça pour dire qu’en 4 ans,  j’ai l’impression que le débat a progressé dans l’acceptation du fait que le fer ne soit plus obligatoire, peut être tout simplement parce que le bouche à oreille devient conséquent. La vague de fond commence à faire du remou, de plus en plus de podologues, de plus en plus de chevaux bien pris en charge, du coup de moins en moins de problèmes vétos, des septiques convaincus, des grands noms sportifs qui commencent à crédibiliser la pratique … Les exemples se multiplient et l’émulation est là.  

 

Le monde équestre n'est plus catégoriquement contre les chevaux pieds nus

J’ai l’impression que ce premier pas est franchi. C’est aussi satisfaisant que déprimant cette affaire, j’aurais aimé vous dire qu’en 2020 les 10 commandements du cheval pieds nus avaient été refondus dans un guide théorique de galop officiel par la Fédé, mais que nenni, j’ai juste l’impression qu’on vient de passer la première. Hu cocotte, fouette cocher, la révolution pointe le bout d’son pied.

Mais pas demain, parce que demain le patriarcat et le capitalisme doivent encore s’occuper de ses foutus semeurs de troubles. Incroyable le nombre de gens qui ont une réflexion propre de nos jours, et ça veux qu’on les écoute et ça veut qu’on modifie l’ordre établi…Bientôt on aura une femme élue à la tête de la Fédé et on trouvera ça normal. AHAHAHAH. Je m’égare. 

Donc je trouve que les gens arrêtent d’être catégoriquement contre les chevaux pieds nus. C’est déjà pas mal, d’arrêter d’être contre, on a passé le déni, au prochain point on passera peut être à l’acceptation, et on pourra peut-être tous envisager le deuil du ferrage systématique et de la résistance au changement. Oh quel beau programme ! Votez pour moi ! Je promets de réaliser tout ces « peut-être » en 4 ans ! Ouaip, même qu’avec des si, on mettrait Paris en bouteille…Je vous ai dis que c’était bientôt les municipales ? Votez pour oam !

Osef, on sait pas trop pourquoi, on ne veut pas vraiment se positionner, ça dépend des chevaux, ça n’a pas d’avis, ça marche bien comme ça… maiiiiis on arrête d’être contre. Mieux, je sens que ce flou global de positionnement permet au grand public équestre de se  rendre compte tout simplement qu’il ne sait pas, et qu’on devrait commencer à s’abstenir de juger au premier abord.

 Thank god.

Les cavaliers avec des chevaux piedS nus ne sont plus considérés comme fous à liés

En 2020, les pro pieds nus vous pouvez sortir vos croyances à découvert ! C’est-y pas beau ça ? Il s’en passe des avancées sociales en 4 ans non ? On est passé d’une secte de fous à des marginaux équestres insistants pour s’intégrer ! ça se fête non ?!


Hey, bon, après tout, si ça marche pour eux, soit, mais surtouuuut, qu’ils ne viennent pas nous contaminer quand même. Va de retro coronapiednus. On veux pas de ce virus là dans les écuries civilisés, encore moins dans les écuries de compétitions, on veut pas que nos chevaux meurent de bien être nous…parait que le bonheur c’est contagieux.

En vrai, on fait des progrès, on peut commencer à parler civilement avec les gens de chevaux de la gestion d’un cheval pied nus, et ça peut même durer plus de deux phrases. La vérité. C’est ma réalité, mais dans votre monde éveillé et bienveillant, il n’y aucune dissuasion plus ou moins forte, malsaine, culpabilisante, rabaissante, lorsque l’on prend le chemin du pied nu. Ni par les camarades cavaliers, ni par les gérants de la pension, moins encore parmi les professionnels de santé équins. Cela va de soi. Tape 3 si tu ne comprends pas ce que je sous entends, tape 4 si tu veux un article best off des pires remarques qu’on ai faite à des propriétaires de chevaux pied nus. Ecris en commentaire si tu as des exemples et surtout des punchlines à partager. Serons-nous les coudes moussaillons !

Avoir un cheval pied nus en 2020, ça ne s'invente plus.

Fini de faire sa petite tambouille dans son coincoin, en 2020 le pied nus est prouvé et approuvé, les facteurs influents de la qualité d’un pied et les méthodes pratiqués sont connues, les professionnels creusant le sillon identifiés. Ya plus d’approximation les gars, la science et les faits ont parlé depuis une bonne dizaine d’années (En France j’entends), les conclusions sont fiables, applicables, et prouvées dans toutes les équitations, même au plus haut niveau. Au sein de la communauté des initiés, y a plus de débat sur la base. La pensée se structure, les fous qui mutilent les chevaux sont encore plus pointés du doigt et les dérives indissociables à l’avènement d’une nouvelle pratique s’estompent vers un consensus profitable à la vulgarisation de la pensée. 

[Parfois je fais de jolies phrases. La dernière est pas mal. Le genre qui se relie une fois et demi pour bien la comprendre. Si un jour on doit relire 2 fois pour comprendre dites le moi je deviens philosophe direct, sans passer par la case départ.]

 

Pourtant la gestion du cheval pied nus s'apprend peu encore

Faute d’ouvrage de référence ? Faute d’instance de référence ? Faute de reconnaissance du métier de podologue ? Faute de podologues formés ? Tout va de paire… Quelques individus chanceux peuvent se former dans les rares formations de qualité, qu’ils soient propriétaires ou professionnels (maréchaux ou non), néanmoins on est quand même sur flou TV. Et comme son nom l’indique, quand c’est flou c’est pas net.

Entre d’autre termes, c’est encore la croix et la bannière pour s’adresser voir juste trouver les bons professionnels, qu’ils soient formateurs ou bien pratiquants, la non reconnaissance officielle du métier de podologie est un sérieux bâton dans les roues pour officialiser l’accès à l’information et lister les professionnels. En 2020 c’est encore le marché noir pied nu qui est majoritaire, les gangsters de l’ongulé,  les Yakuzas de la TVA. Coucou toi, si tu lis ces pixels et fait parti de notre squad de super fighter, je te salue bien communément. Les ostéopathes ont percés la coquille de la médecine, y pas de raison que la podologie ne fasse de même avec la maréchalerie. #YOUGOGUYS

et, Les pratiquants de l'équitation pied nus qui peinent à défendre leurs choix

*Et à trouver de bon professionnels podologues pour les accompagner dans leur démarches de transitions notamment. 

O’siicoouuuurs, il faut sauver le pauvre propriétaire qui a décidé de zapper et s’est retrouvé sur FLOU TV – la chaine du pied nu, seul et sans télécommande, face à l’appel incessant de RMC sport et d’Equidia. Il faut lui donner des lunettes correctrices. Des armes pour se défendre, des conseils pour éviter les écueils du marché noir, des solutions quand tout le monde vous pose des problèmes, des réponses quand on vous questionne, et des punchlines quand on vous harcèle. 

C’est dur de maintenir le cap, quand on est seul, contre la tempête, et avec 10 000 avis sur ce que vous devez faire ou ne pas faire. « Souquez les artimuses matelots » ! Ca ne veux rien dire, c’est juste une réplique d’Astérix et Obélix Mission Cléopâtre qui tombe bien… à l’eau. Bref, à chercher l’information partout, les propriétaires perdent parfois pied (nus ^^),  et leurs convictions nouvelles ou branlantes se heurtent à fracas à bien des rivages qui pourraient être facilement évités si la voie était un peu plus éclairée. EN 2020 YA TOUJOURS PAS DE PHARE. LE PHARE A ON.

C’est un mec, il s’appelle ON, il a un phare, … Du coup c’est le Pharaon, le chef de nous !! #AsterixEtObélixMissionCleopatre #Culte. 

Je sais pas comment j’ai réussi à placer le Pharaon là dedans, mais franchement je suis pas peu fière de mon placement de réplique. Avec un peu de bol je vous ai pas encore perdu dans la lecture, je vous rassure c’est le début de la fin.

En vrai, la comparaison du phare est pas top, y en quelques petits qui scintillent fort, mais ce que j’aimerais moi c’est une putain de piste d’atterrissage en mode Paris-Orly quoi. Sauf que le propriétaire qui a chopé le piednuvirus comme ça tranquille, en se posant une ou deux questions, il est kéblo en zone de quarantaine, à regarder Flou TV, t’asvu.

D'une galère à une autre : Du deférrage à la transition

Je trouve qu’on a déplacé le schmilblick. Preuve que le débat avance un peu, je trouve qu’on est passé de « Un cheval doit absolument travailler ferré » à « Mon cheval ne va pas bien pied nus, j’ai réferré ».
Ce déversement du blocage du secteur équestre envers le pieds nus est une autre conséquence de la non information sur le fait qu’un pied nu n’est pas un pied à l’abandon. La gestion de la transition des ferrés qui passent pieds nus, c’est, je pense, un point stratégique sur le basculement vers l’acceptation du pied nu à grande équestre. Faut transformer l’essai les gars ! Honnêtement ça mérite un article à part entière; entre le manque d’information, de professionnel, les aides au confort du cheval, l’évolution globale du quotidien des chevaux en France, et la paaatttiience et la pédagogie nécessaire.  Je vous donne rendez-vous pour démystifier l’affaire ensemble si ça vous tente. Parce qu’autant en 2020 il y de plus en plus de propriétaire qui teste le défférage, encore j’en connais encore qui ferre leurs poulain de deux ans…Donc la problématique des transitions, on est pas prêt de la quitter.

La Découverte de la gestion stratégique de la transition vers les pied nus

Bien qu’il n’y ai toujours pas de structure officielle ni de voie certaine vers la reconnaissance de la pratique de la podologie en France, disons que par rapport à 2016 en 2020 on est passé d’une situation complètement cachée, opaque à floue. La problématique est à peu près posée, mais rien que de la poser noir sur blanc j’en ai pour tout un article, tiraillé entre évolution, science, habitudes, profit, marché, système, responsabilité et équitation, quel chemin le cheval pied nus prendra-t-il sans la société française ? Suite au prochain épisode qui s’annonce PALPITANT, regardez plutôt.

2020, premier sondage grand public incluant la gestion du pied nu du cheval

GrandPrix fait actuellement un sondage sur les avis des cavaliers concernant le pied nu. Enfin, c’est l’axe d’analyse qui m’intéresse le plus, mais en réalité c’est un « sondage férure » .  Un titre révélateur du fait que c’est la ferrure et non le pied du cheval qui est un thème cher aux passionnés équestres. C’est le deuxième sondage de l’année après celui sur l’alimentation :ils ont le mérite d’être sans doute représentatif des questions que le grand public équestre actuellement. On y retrouve une dizaine de questions dont la fameuse « Selon vous, le fer est-il obligatoire à la pratique de l’équitation ? », ou bien encore « Faites vous confiance aux podologues équins ? ». J’attends les résultats de cette étude pour faire un point spécial. Il y aura matière à analyse. On se fera un petite session analyse et popCorne. (Je réutiliserais à partir de maintenant A VOLONTE ce jeux de mot magnifique.) J’ai tellement hâte que les gens avouent leur manque cruel de réflexion et de connaissance du pied du cheval. Je frétille d’avoir la réponse à la question « Pourquoi faites-vous ferrer votre cheval ? ». Un suspense insoutenable, un rythme impitoyable, des vérités crues…. »Los petones descalzos », une production Grand Prix bientôt sur vos écrans. Je vous donne RDV pour l’humeur de poney à la parution des résultats. Faites chauffer le maïs. (Pour le popCorne t’as compris.)

Partagez cette humeur ! Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

2 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Salomé

    Je ne sais pas pour le reste de vos articles (que je n’ai pas encore lus mais ça va viendre) mais celui-ci m’a b’en plu et j’aime beaucoup beaucoup votre style

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.